Laure Genonceaux sacrée « Lady chef of the year 2017 »

Laure Genonceaux du restaurant « Brinz’L » à Uccle est la nouvelle « Lady chef of the year ». C’est le public et un jury de journalistes culinaires qui l’ont élue pour la 27e édition de ce concours organisé par Chaudfontaine et Ambiance culinaire, parmi plus de 150 candidates éparpillées dans toute la Belgique.

Le nom de son restaurant, « Brinz’L », provient de « brinzelle » qui signifie « aubergine » en créole. Si sa cuisine est résolument française, Laure Genonceaux met un point d’honneur à intégrer ses origines mauriciennes dans ses menus. Passée sous-chef dans les cuisines du « Gril aux Herbes » d’Evan Triantopoulos et chez « Bon-Bon »**, la chef a installé son enseigne fin 2015 à Uccle, à l’adresse initiale de l’établissement doublement étoilé de Christophe Hardiquest.

« L’élection de ‘Lady Chef of the Year’ représente une récompense énorme, c’est réellement la reconnaissance ultime. Je bataille dur dans mon restaurant, jour après jour, pour que mes clients connaissent une expérience culinaire inoubliable. Deux choses sont indispensables dans ce métier: la passion et l’ambition. C’est un métier à part, mais c’est la passion qui fait que le choix pour cette vie apparait comme une évidence », a-t-elle commenté à l’annonce de son titre.

« Laure est une personne franche, déterminée et qui n’a pas peur de s’imposer parmi les hommes. Elle est persévérante et n’a jamais rien lâché même pendant les moments plus difficiles et ce toujours en gardant le sourire. Je suis ravi qu’elle ait gagné ce titre car il est amplement mérité », s’est pour sa part enthousiasmé Christophe Hardiquest.

L’an dernier, la décoration avait été attribuée à Julie Baekelandt du restaurant « C-Jules » à Zottegem. Elle est attribuée tous les ans depuis 1991, afin d' »offrir à ces dames la reconnaissance qu’elles méritent: la qualité, la créativité et la finesse féminine dans la cuisine » alors que les femmes sont fortement sous-représentées dans le monde de la gastronomie.

Installé au 93 rue des Carmélites, « Brinz’L » peut accueillir trente couverts. Laure Genonceaux y propose trois menus (gastronomique, découverte et du marché) allant de 49 à 75 euros ainsi qu’une vingtaine de plats à la carte. Le restaurant est ouvert du mardi au samedi soir, ainsi que le jeudi midi.

Raphaëlle Laurent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :